Après des années à vivre d'emplois saisonniers, et à voyager à travers l'Europe, Tristan réalise qu'il souhaite devenir son propre patron. Il se lance alors dans la vente directe avec geninc et apprend peu à peu à devenir un entrepreneur. Quelques années plus tard, il devient franchisé geninc à Marseille. Nous lui avons posé quelques questions sur son parcours, et sur ses objectifs.

Quel a été est ton parcours avant de te lancer dans la vente directe ?

J’ai commencé par un DUT Techniques de Commercialisation simplement parce que je me disais qu’il fallait faire des études comme tout le monde.

Puis j’ai eu envie de voyager. Je suis donc parti travailler en Irlande dans les champs et dans un centre équestre. Après ce voyage, je suis rentré en France pour faire d’autres petits boulots. J’ai ensuite été à Londres toujours pour travailler. Là-bas j’ai été serveur, valet de chambre, barman, j’ai aussi fait de la plonge. Une fois revenu en France, j’ai une nouvelle fois enchaîné les jobs saisonniers. J’ai travaillé comme cuisinier dans les Alpes, j’ai refait de la plonge, puis j’ai été cuistot en Corse.

J’ai pris conscience que je voulais juste être mon propre patron.

Je ne restais jamais plus de 6 mois au même endroit. Après ces deux années de voyage et de petits boulots, j’ai pris conscience que je voulais juste être mon propre patron. Je me suis donc lancé dans le bâtiment parce que je croyais que j’y gagnerais bien ma vie et que je pourrais me mettre à mon compte à terme. J’ai donc poursuivi par un CAP maçon à Lille et signé mon premier CDI à 23 ans. Le problème c’est qu’il aurait fallu que j’attende 4 ou 5 ans avant d’avoir les compétences nécessaires pour ouvrir ma propre entreprise dans ce domaine. C’était trop long pour moi. J’ai donc cherché autre chose.

Peux-tu nous parler de ton expérience de vendeur indépendant avec geninc ?

Tristan : En cherchant du travail, je suis tombé sur une annonce de geninc pour devenir vendeur indépendant. J’ai été invité à une journée de présentation. Honnêtement, je n’étais pas convaincu. Mais je n’avais rien à perdre à tenter l’aventure. Alors j’ai continué et commencé à voir très rapidement les résultats notamment au niveau de la rémunération. Je m’en souviendrais toujours; j’étais très étonné de voir qu’en une semaine j’avais gagné bien plus que ce que je pouvais imaginer.

Ce qui m’a plu aussi c’est la possibilité de monter en compétences notamment en matière de coaching et de développement personnel. J’en avais besoin parce que je devais apprendre à mieux gérer mes émotions.

J’étais étonné de voir qu’en une semaine j’avais gagné bien plus que ce que je pouvais imaginer.

A ce stade je me suis dit: “ Je peux apprendre à vendre, à recruter, à gérer une équipe, travailler sur moi et bien gagner ma vie.”
C’est ce qui a fait que j’ai continué l’aventure geninc sans viser encore le statut de franchisé. Suite à ça, j’ai déménagé à Marseille pour l’ouverture d’un nouveau bureau.

Je commençais à réaliser que je pouvais déjà devenir chef d’entreprise puisque les compétences que j’avais acquises au sein de geninc étaient des compétences utiles à la gestion d’une entreprise. J’ai donc dû faire un choix: devenir chef d’entreprise au sein de Geninc ou ailleurs. Mon choix s’est fait à partir d’un voyage en Asie, à la rencontre d’autres entrepreneurs dans la vente directe. Et en voyant la diversité de leurs profils en Asie, je me suis dit pourquoi pas moi ? je peux aussi créer mon entreprise là dedans.

Ton meilleur souvenir avec geninc ?

Un de mes meilleurs souvenirs c’est le voyage à Faro, au Portugal avec Maxime Barclay. Nous étions seulement business coach et on nous avait réservé une belle suite dans un hôtel Hilton avec spa rien que pour nous. On a passé de très bons moments lors de ce voyage, on a bien rigolé. On avait eu également la chance d’assister à des formations très enrichissantes lors de ce voyage.

Tristan Escutary et Maxime Barclay

J’aimais beaucoup les fois où les consommateurs me partageaient leurs histoires de vie.

J’ai aussi beaucoup de beaux  souvenirs du terrain . Ce qui me vient en tête surtout ce sont toutes les fois où les personnes que je rencontrais m’invitaient à manger. J’ai partagé de très bons moments avec eux.

J’aimais beaucoup aussi les fois où les consommateurs me partageaient leurs histoires de vie, comme ce monsieur de 93 ans qui m’a sorti son classeur pour me montrer des photos de lui plus jeune lors de sa participation à la libération de Paris. C’était assez émouvant.

Qu’est ce qui t’a le plus séduit chez geninc ?

C’est le principe d’indépendance, se dire que la réussite ne dépend que de toi. Ce qui me plaît aussi c’est que tout le monde peut devenir franchisé et tout le monde commence à la même étape. L’argent ne rentre pas en compte donc tout le monde est légitime.

La réussite ne dépend que de toi. Tout le monde peut devenir franchisé et tout le monde commence à la même étape.

Qu’est-ce qui change, depuis que tu es franchisé ?

Ce qui change surtout c’est qu’on devient responsable, d’une société, de notre société.

Il y a aussi le fait qu’aujourd’hui je peux à mon tour investir sur les voyages et le développement des BA que je coache, et ça, ça me fait plaisir.

Tristan Escutary et les vendeurs indépendants de Marseillle Geninc

Quels sont des objectifs pour la suite ?

J’aimerais d’abord partir en vacances pour me récompenser d’avoir ouvert ma franchise. Côté professionnel, j’ai pour objectif de développer 40 vendeurs indépendants à la fin de l’année. A plus long terme, j’aimerais développer un autre business dans le tourisme. Enfin, j’ai une sœur qui a investi dans l’immobilier en Amérique du Sud, avec un concept très écologique et je souhaiterais l’aider à financer ce projet.

As-tu des conseils à donner au toi d’il y a 4 ans, ou à un futur franchisé ?

  • Gère ton hygiène de vie
  • Fais des plans précis avec des buts précis
  • Garde en tête le but final de tout ce que tu fais chaque jour
  • Demande de l’aide quand il le faut aux personnes qui t’inspirent

 

×

La ville où vous souhaitez évoluer

  • Anvers

  • Bordeaux

  • Liege

  • Lille

  • Lyon

  • Marseille

  • Montreuil

  • Toulouse

Laissez-nous vos coordonnées - Nous vous contacterons rapidement.

Supprimer
Merci, nous allons traiter votre demande dans les plus brefs délais
Une erreur est survenue, veuillez ré-essayer svp

Merci pour votre candidature

Nous allons vous contacter au plus vite pour faire le point sur votre recherche d'opportunités.