C’est en Mai 2019 que Pierre a pris le risque de quitter son poste d’analyste financier grands comptes pour débuter sa carrière dans la vente directe comme Ambassadeur de Marques.Tout juste deux ans plus tard, à l’âge de 31 ans, le voilà déjà à la tête de sa propre franchise à Montrouge. Deux années d’apprentissage, de fun mais surtout de développement personnel.

Ton parcours avant de devenir ambassadeur de marque ?

Je viens d’une école de commerce et comme j’étais passionné par la finance, j’ai fait plusieurs stages dans ce milieu pour finir par y travailler. J’ai été auditeur financier, analyste financier, j’ai géré de grands comptes clients à 50 millions et plus. J’avais des missions à fortes responsabilités. J’étais un peu sur tous les fronts et c’est grâce à ces expériences que j’ai appris le fonctionnement d’une entreprise.

Au fur et à mesure, j’ai commencé à me lasser de la routine, un peu et j’ai eu l’envie de devenir entrepreneur. Mais j’avais peur des risques que ça engendrerait. C’est pour ça que j’ai tout de suite accroché avec Geninc. C’est la possibilité d’entreprendre mais sans risques. Et avec mon profil, j’avais toujours le moyen de revenir à la finance.

J’ai tout de suite accroché avec Geninc. C’est la possibilité d’entreprendre mais sans risques.

Ton expérience en tant qu’ambassadeur de marque ?

J’ai adoré ! Même les moments difficiles m’ont été utiles. J’ai compris l’importance de l’endurance mais aussi de l’équipe quand on est sur le terrain. J’ai beaucoup appris de cet esprit d’équipe et c’est ce qui me permet de mieux pouvoir coacher des personnes aujourd’hui. Mais j’ai surtout appris à aimer les gens, à force d’en rencontrer tous les jours, on finit vraiment par s’ouvrir et par s’attacher aux personnes que l’on rencontre. Je me rappellerais toujours du couple qui a été ma première vente, elle est venue assez tôt d’ailleurs. Et puis, avec Geninc, il y a une ambiance dans les coworking-hubs qui donne envie de se dépasser, d’aller le plus loin possible et de s’éclater sur le terrain !

J’ai surtout appris à aimer les gens. à force d’en rencontrer tous les jours, on finit vraiment par s’ouvrir et par s’attacher aux personnes que l’on rencontre.

Qu’est-ce qui va changer maintenant que tu es franchisé ?

J’ai réalisé que j’étais franchisé quand j’ai fait ma première vente en tant que franchisé : j’étais vraiment en forme, j’avais une fraîcheur et une nouvelle énergie. J’ai même eu l’impression que mon équipe est entrée en même temps que moi dans cette nouvelle aventure, ça m’a rendu fier.

L’objectif maintenant, ça va être de m’organiser davantage et de prendre des responsabilités dans le but de faire exploser la moyenne des ventes.

J’arrive à me projeter sur la durée, je vois les choses différemment par rapport à mes débuts. Je me rends compte que depuis un an, j’adore travailler. Le dimanche, il m’arrive même de me dire « bon ça fait 18h que je suis en weekend, on va bosser ? »

Quand je bosse beaucoup il y a des récompenses, et à un moment j’ai commencé à aimer ça. Par la suite, j’envisage aussi d’investir, de construire un nouveau projet.

Depuis un an, j’adore travailler. Le dimanche, il m’arrive même de me dire « bon ça fait 18h que je suis en weekend, on va bosser ?

 3 conseils à un futur franchisé ?

  • Arrive tôt au bureau et échange avec ton coach et ton franchisé
  • Inspire-toi de ceux qui réussissent
  • Poses-toi les bonnes questions et fais les choses pour toi