Arrivé de Palestine après avoir obtenu son diplôme, Faisal tente désespérément de trouver un emploi à la hauteur de sa valeur en France. Face à la déception de la réalité du marché, Faisal quittera son poste de commercial pour tenter sa chance auprès de geninc où il a trouvé ce qu'il recherchait le plus : une opportunité d'évolution et une rémunération récompensant justement le travail effectué.

Le périple de l’emploi

Diplômé d’un bac+5 en commerce international, Faisal décide de quitter la Palestine pour aller travailler en Europe. Il arrive d’abord en Suède avec son petit frère où ils deviennent cameramen pour une chaîne de télévision. Parallèlement à leur nouveau métier, Faisal et son petit frère vivent de leur passion pour le rap. Ils créent leur groupe de rap dans lequel ils racontent leur vie en Palestine mais aussi comment ils en sont partis. Le groupe de rap des deux frères commence à se faire connaître. Quelques temps plus tard, ils sont invités en France pour faire une tournée.

 

Convaincu qu’en France il trouvera plus d’opportunités professionnelles, Faisal décide de s’y installer. Il commence alors à chercher un emploi dans le domaine du commerce international mais rencontre beaucoup de difficultés à cause de son manque d’expérience. En effet, la plupart des entreprises demandent au minimum 3 ans d’expérience dans son domaine. Il ne trouve malheureusement pas d’emploi qui lui correspond, mais réussit à être embauché en tant que responsable commercial pour un opérateur mobile à Lille.

 

J’aimais mon travail, mais il n’y avait pas de progression. je restais toujours au même stade même si je faisais plus d’effort que les autres. Et malgré ça on recevait tous le le même salaire, même si beaucoup étaient fainéants. C’est ce qui m’a donné envie d’arrêter ce travail.

 

Après avoir tant espéré de pouvoir évoluer et être rémunéré à la hauteur de sa valeur, Faisal choisit d’abandonner son poste. Il se lance une nouvelle fois à la recherche d’un emploi qui lui apporterai plus de reconnaissance et d’évolution. Il postule à toutes les offres d’emploi qu’il trouve, même celles dont le métier lui est inconnu et pour lequel il n’a aucune compétence. Du métier d’infirmier au bâtiment, Faisal tente sa chance dans tous les secteurs.

 

 J’ai commencé à postuler partout pour pouvoir vivre et je ne pouvais pas revenir à Gaza. Je ne connaissais rien aux métiers du bâtiment. Donc quand les entreprises de bâtiments m’appelaient, je regardais des vidéos sur youtube pour apprendre des choses sur le métier. J’arrivais sur place et j’appliquais ce que j’avais appris sur internet et ça fonctionnait. 

Place à un nouvel espoir

Plus tard, après avoir postulé avec Geninc, Faisal est invité à une journée d’observation à Lille. Il pense ne pas pouvoir y arriver au départ car il ne parle pas bien le Français, et que l’activité de vendeur indépendant implique de devoir beaucoup échanger avec les consommateurs. Lors de sa journée d’observation, Faisal fait équipe avec Graham Kelly, aujourd’hui franchisé à Bordeaux qui lui non plus ne parle à ce moment pas un mot de français.

 

Les premiers jours ont été inoubliables. Graham et moi, sommes allés ensemble sur le terrain. Nous allions toquer aux portes des gens sans savoir vraiment  se faire comprendre. Lorsque lui bloquait il me regardait l’air de me dire “aide moi”. Moi je le regardais l’air de lui dire : “je peux rien faire pour toi.”

 

Malgré la barrière de la langue, Faisal souhaite devenir vendeur indépendant pour plusieurs raisons. Notamment, pour la commission qui l’intéresse, lui qui souhaite être rémunéré à la sa juste valeur. Le fait de devenir indépendant et de n’avoir personne qui lui imposerait quoi que ce soit lui plaît également. L’ambiance et la relation qui existe entre les vendeurs indépendants et les franchisés lui plaisent également. Mais c’est surtout l’entraide qui règne entre les collaborateurs de l’organisation qui lui donnent envie d’y progresser.

J’ai préféré travailler très dur pendant 3 ans tout en évoluant plutôt que de rester salarié et bloqué avec la même rémunération et aucune évolution ni reconnaissance. En 3 ans, j’ai fait et appris énormément de choses. Et aujourd’hui je suis mon propre patron.

Faisal constate rapidement les fruits de ses efforts en tant que vendeur indépendant, malgré les difficultés linguistiques qu’il rencontre. Il a su transformer cet inconvénient en un avantage en voyant Graham Kelly qui a commencé l’activité de vendeur indépendant peu de temps avant lui et qui avait le même point faible que lui :

J’ai vu qu’il réussissait à faire des ventes malgré la barrière de la langue. Il appliquait et mettait en pratique les conseils des coachs et ça fonctionnait. Je me disais que s’il y arrivait alors moi aussi je pouvais le faire. Parce-qu’on a le même point faible : la langue mais le même point fort : la motivation, la persévérance et puis nous étions prêts à travailler dur. 

Ce qui a changé depuis l’aventure geninc

En travaillant avec Geninc, Faisal s’est amélioré sur de nombreux points et développé des qualités professionnelles et humaines.

  • Il a gagné en confiance en lui, une confiance qu’il avait perdu en quittant son pays natal et en arrivant dans une pays totalement étranger.
  • Il a appris à mieux s’organiser et à devenir plus productif
  • Il est devenu plus compétitif, ce qui l’a rendu plus performant
  • Sa vision des choses a changé, il a désormais un regard plus ambitieux et optimiste sur son avenir
  • Le fait de parler en public en français ne lui fait plus peur
  • Il a développé une capacité à s’adapter à différentes situations
  • Son activité de vendeur indépendant lui permet de donner la possibilité aux autres de réussir en les formant et en leur apprenant à leur tour ce que lui a appris.

 

Je suis beaucoup plus organisé depuis que je suis vendeur indépendant. Avant je faisais tout en mode “freestyle”. Je suis rappeur donc je faisais beaucoup de freestyle. Depuis, j’ai appris à rendre mes journée plus productives.

Les objectifs de Faisal

Depuis qu’il est franchisé, Faisal n’a qu’un objectif en tête : celui de devenir le meilleur franchisé de Geninc. Il souhaite également aider d’autres vendeurs à devenir franchisés, et ouvrir un deuxième bureau à Paris.

Devenu récemment papa, Faisal souhaite acheter une maison à Paris, là où il a ouvert sa première franchise, pour réunir sa petite famille qui vit encore dans la région du Nord-Pas-de Calais.

Faisal aimerait également verser 10% de sa rémunération à des associations caritatives qui luttent contre la pauvreté et qui viennent en aide aux immigrés.

Il souhaite également continuer à aider sa famille vivant en Palestine ainsi que son petit frère qui y est retourné. Faisal voudrait également faire le tour de la Palestine et acheter la maison de son grand-père dans le village d’où il est originaire.

Les conseils de Faisal à un futur franchisé

  • Sois patient et motivé en même temps
  • Ne baisse jamais les bras
  • Crois toujours que c’est possible
  • Crois en toi

×

La ville où vous souhaitez évoluer

  • Anvers

  • Bordeaux

  • Lille

  • Lyon

  • Marseille

  • Montreuil

  • Toulouse

Laissez-nous vos coordonnées - Nous vous contacterons rapidement.

Supprimer
Merci, nous allons traiter votre demande dans les plus brefs délais
Une erreur est survenue, veuillez ré-essayer svp

Merci pour votre candidature

Nous allons vous contacter au plus vite pour faire le point sur votre recherche d'opportunités.