fbpx

Après avoir été licencié de son travail en 2013, cet ancien organisateur événements tente sa chance au sein de notre organisation en devenant l’un des premiers ambassadeur de marque du coworking hub d’Anvers. Un an plus tard seulement, sa ténacité et sa persévérance lui permettent d’ouvrir son propre bureau.

Avant de devenir ambassadeur de marque (BA), Domien organisait des concerts et des soirées grand public en Belgique. Jusqu’au jour où il est licencié pour raisons économiques.

Il tente alors de créer sa propre entreprise d’événementiel. Cependant, ne sachant pas comment procéder, il postule pour devenir ambassadeur de marque car il voit une opportunité d’apprendre à diriger une entreprise. Il est naturellement séduit par le programme de développement entrepreneurial qui pourrait lui permettre d’acquérir les compétences nécessaires au développement de son activité.

J’ai eu la chance d’être dans un environnement protégé où les gens autour de moi voulaient que je réussisse. Tout le monde y gagne.

En 2013, lorsque Domien débute sa carrière d’ambassadeur de marque à Anvers, Il fait partie des premiers BA de la ville.
Inexpérimenté, Domien ne devient pas bon en vente immédiatement. Etant quelqu’un de très têtu, il rentre souvent en conflit avec les coachs qui lui prodiguent des conseils et se frustre de ne pas faire partie des meilleurs.
Son coach prend en compte son tempérament. Il le laisse alors commettre des erreurs et apprendre par lui même. Domien se rend compte peu à peu qu’il a tort de ne pas appliquer les conseils qui lui sont donnés.
Après un mois, voyant les autres BA progresser, il commence à se remettre en question et se donne enfin les moyens de réussir.

Je n’ai plus peur de faire des erreurs, pour me relever ensuite. C’est la meilleure manière d’apprendre.

Malgré les obstacles rencontrés dans son parcours, Domien s’accroche car il souhaite par dessus tout obtenir une indépendance financière pour ouvrir sa société d’événements. Il voit dans sa nouvelle activité un moyen efficace d’accomplir ses objectifs.

Il réussit ainsi à réaliser beaucoup de ventes grâce aux conseils de son coach et parvient à mettre sa forte personnalité au service de ses résultats . Une fois la vente maîtrisée, son deuxième défi consiste désormais à former et coacher de nouveaux ambassadeurs de marque. Cependant il éprouve des difficultés à prendre en compte les profils différents du sien. Lui qui joue beaucoup sur son charisme, doit pouvoir donner des conseils qui s’appliquent à d’autres personnalités. Il doit donc s’entraîner pour être un bon modèle pour tout les BA qu’il coache.

Après 3 mois de travail sur soi, Domien parvient enfin à s’améliorer. Il devient plus empathique et plus ouvert, ce qui fait de lui un meilleur coach. En septembre 2014, il parvient à ouvrir son propre bureau au sein du coworking hub d’Anvers.

Après l’ouverture de mon bureau, je me suis senti comme le roi du monde. Mais j’avais encore beaucoup à apprendre. C’est d’ailleurs toujours le cas.

Domien progresse sans cesse et se fixe un nouvel objectif : faire de son bureau d’Anvers le numéro 1 en Europe. Et 7 mois plus tard, il réussit son pari avec les 45 personnes qu’il coache au quotidien.

Un an après avoir réussi son pari, il part pour Liège afin d’apporter son aide à un autre franchisé, pour le lancement de nouvelles campagnes.

Trop impliqué dans son activité à Liège, Domien perd de vue son entreprise à Anvers ainsi que les BA qu’il y coache. Mais il reprend à temps les rênes de son bureau et permet ainsi à son entreprise de repartir sur des bases saines.

Aujourd’hui, Domien est sur le point de s’installer en France pour y développer le secteur de l’énergie, accompagné par des BA expérimentés sur ce domaine.

Fort de son succès, il a pour projet de devenir financièrement indépendant,pour arrêter de travailler à ses 40 ans et se consacrer à d’autres projets.
Domien rêve de voyager à travers le monde en première classe. Mais son projet de vie est d’acheter un grand château à Borgloon, en Belgique pour y organiser de grands festivals.

Je suis resté parce que je suis trop têtu pour démissionner et je voulais que ça fonctionne. Je me disais que si d’autres personnes pouvaient le faire, alors je pouvais le faire aussi.

Les conseils de Domien à un futur franchisé :

  • Fais le premier pas. N’aie pas peur.
  • Tu es le maître de ton destin quand tu travailles pour toi-même.
  • N’aie pas peur de faire des erreurs.

×

La ville où vous souhaitez évoluer

  • Anvers

  • Bordeaux

  • Gand

  • Liege

  • Lille

  • Lyon

  • Marseille

  • Paris

  • Rotterdam

Vos coordonnées

Supprimer
Merci, nous allons traiter votre demande dans les plus brefs délais
Une erreur est survenue, veuillez ré-essayer svp

Merci pour votre candidature

Nous allons vous contacter au plus vite pour faire le point sur votre recherche d'opportunités.